غدوة Jeunesse & Environnement
Coopération
Jeudi 16 septembre 2021 - 09:57

Le programme PISCCA "Appui à la société civile tunisienne, soutenir l’émergence et la structuration lu tissu associatif local" est un outil de financement des projets associatifs créé par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) accompagné par un comité d’orientation composé de nos partenaires : le Forum tunisien des Droits économiques et sociaux (FTDES), Jamaity, France Volontaires, Shanti et le Programme concerté pluri-acteurs (PCPA) "Soyons actifs-actives". Sur une période de trois ans (2016-2018), il a permis de financer 63 projets associatifs inspirants et novateurs sur l’ensemble du territoire tunisien. Le programme a ainsi contribué à la structuration d’associations naissantes engagées sur leur territoire qui ont trouvé des solutions innovantes à leurs défis quotidiens.

 

Le programme "Ghodwa - Jeunesse et Environnement" émane du même outil financier et se positionne en continuité de celui-ci. Conscient de l’importance de l’enjeu environnemental auquel nous devons faire face, le Service de coopération et d'action culturelle de l'Ambassade de France en Tunisie, en intelligence avec les partenaires tunisiens, a décidé d’orienter ce programme sur la question de la protection et de l’adaptation aux changements climatiques, et d’encourager l’employabilité des jeunes tunisiennes et tunisiens dans des activités respectueuses de l’environnement.

 

Sur une période de trois ans (2020-2022), il prévoit l’accompagnement resserré de 24 projets, à raison d’un projet par gouvernorat. À travers ce maillage territorial, l’objectif et de soutenir la société civile partout en Tunisie dans ses actions de développement d’activités économiques et sociales respectueuses de l’environnement et de protection des écosystèmes.

 

Afin d’identifier des projets dans les 6 gouvernorats ne comptant pas de lauréats, la troisième édition de appel à projets a été lancé durant l’été 2021. Les lauréats seront sélectionnés courant septembre 2021.

 

Les projets lauréats de ce programme sont répartis en deux éditions :

 

ASC-Carte-zones-d'action-Ghodwa-2019.png

 

 

Première édition - 2020

Lancé en 2020, ce programme destiné à soutenir partout en Tunisie d’ambitieux programmes engagés sur la protection de l’environnement et porté par des jeunes s’est organisé autour d’un large appel à projets dont 9 projets, basés dans 9 gouvernorats, ont été sélectionnés avec l’aide lors du comité de sélection de l’Agence française de développement (AFD), l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC), l’Institut de recherche pour le développement (IRD), Youth 4 climat, Human Capital Value (HCV), Dream in Tunisia et la Région Normandie :

 

Association Jeune Science Kerkennah

Projet : Eco Palmier

Le projet vise à créer des sources de revenus "écoresponsables aux jeunes des îles de Kerkennah par la valorisation (des déchets du palmier dattier) via des techniques artisanales de la localité dans la production des articles biodégradables comme remplacement des outils nuisible à la nature". Pour ce faire, le projet consiste former ces jeunes à diverses techniques (artisanat, fabrication de compost, etc.), les accompagner dans le lancement du projet de leur choix et enfin les mettre en relation avec leurs premiers clients dans le lancement de ces activités.

 

Les amis de Capte en Tunisie

Projet : Corridors

Le projet vise à contribuer à la préservation et à la création de corridors environnementaux, milieux naturels des oiseaux de la zone de l’Ichkeul, grâce à la mise en œuvre d’actions de sensibilisation et de formation entre les jeunes et les organisations de la Société civile des 2 rives (LCO PACA, Association Cosmofolia et Agrocampus Dijon, côté français). Pour ce faire, le projet propose de procéder à la plantation d’arbres et aux aménagements nécessaires au maintien desdits corridors, tout en formant des jeunes, ainsi que des agriculteurs et agricultrices aux techniques agroforestières et à la préservation de la biodiversité, apportant ainsi une valeur ajoutée pour l’écotourisme dans cette région.

 

Organisation Volonté et Citoyenneté

Projet : EcoGab

Le projet consiste à minimiser l'utilisation excessif du bois en recyclant les palettes usagées dans la zone industrielle de Gabès ainsi qu’à nettoyer une zone côtière dans le gouvernorat de Gabès et d’utiliser les déchets collectés dans la fabrication de mobiliers. Cette fabrication sera assurée par 20 jeunes, formés à l’exercice dans le cadre de ce projet.

 

Association Tunisienne d’Énergie d’Eau et d’Environnement

Projet : Gestion des déchets, jeunes acteurs du changement

Le projet vise à mobiliser les jeunes de la commune de Kébili, dans le domaine de protection de l’environnement, et à renforcer leur participation à des actions environnementales en les impliquant notamment dans le domaine de la gestion des déchets. Le projet consiste également à les former et les accompagner aux métiers verts dans le but de créer des "projets verts innovants".

 

Djerba Insolite

Projet : Jeune écolo Djerbien

"Jeune écolo Djerbien" vise à encourager l’engagement des jeunes pour le développement durable de l’île de Djerba et pour la protection de l’environnement par le renforcement de leur capacité et en stimulant leur sens de l’innovation et la créativité pour un environnement plus saint et écologique. Il vise, dans cet objectif, à généraliser l’utilisation et la réparation de vélo sur l’île.

 

JAT Hammamet

Projet : DO’Art Lella Khadija - éco camp et jardin pédagogique

Ce projet consiste à promouvoir le "patrimoine environnemental" du village d’Hammam Bent Djedidi afin d’y développer un tourisme "alternatif et durable". À cette fin, l’association travaillera notamment à la mise en place d’un camping "préservant la nature et les environs du lieu", à l’organisation de campagnes de nettoyages ou de sensibilisation.

 

Ladies First

Projet : Composta-vie

Ce projet vise à diffuser la fabrication et l’utilisation de compost, tant auprès de ménages qu’auprès d’exploitations agricoles. Il comprend des sessions d’informations à destination de femmes ainsi que des élèves sur le compost et destinées à les sensibiliser au "danger que représentent les pesticides et engrais". Enfin, ce projet vise à "former 20 femmes rurales aux techniques de compostage et à les accompagner dans le lancement de leurs projets professionnels".

 

Association Tunisienne des Randonneurs d’Akouda

Projet : Parc national de Bouhedma entre valorisation patrimoniale et tourisme

Ce projet vise à favoriser le développement du potentiel écotouristique, faunistique et floristique du Parc national de Bouhedma tout en incluant la participation effective des populations locales afin d’améliorer leur autonomisation et afin de consolider une bonne intégration de ces dernières dans l’aire protégée.

 

Association tunisienne de permaculture

Projet : Caravane pour une agriculture résiliente

Le projet consiste à mener une série d’actions régionales de sensibilisation et plaidoyer sur les questions environnementales, sur l’agroécologie et la permaculture, à travers la projection de films documentaires sous titrés en arabe et présentation des solutions pour une agriculture résiliente, suivies de débats, sur les places publiques de villages en Tunisie. Ces événements seront aussi l’occasion d’organiser des ateliers d’initiation à la permaculture et de sensibilisation à la consommation responsable.

 

Pour en savoir plus sur les associations bénéficiaires du programme "Ghodwa" lors de cette première édition, télécharger le document récapitulatif disponible ici.

 

Deuxième édition - 2021

Dans la perspective d’accompagner un projet par gouvernorat dans le cadre du programme "Ghodwa - Jeunesse et Environnement", le deuxième appel à projets s’adressait à des associations tunisiennes situées dans l’un des 15 gouvernorats où aucun projet lauréat n’avait encore été sélectionné. Avec l’aide d’un comité composé de représentant-e-s de l’Agence française de développement (AFD), l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC), Human Capital Value (HCV), la Fondation de France et l’association Tunisie Recyclage. 9 projets ont été sélectionnés en juin 2021 :

 

Abysse plongée

Projet : Centre d'étude et de recherche subaquatique

Le projet fait suite à une volonté de l’association de s’engager sur la thématique de la protection et l’étude de la vie sous-marine. Cette volonté s’est traduite en un partenariat avec l’Université de la Manouba et l’Institut Supérieur de Sport et d'Education Physique (ISSEP), destiné à rapprocher l’association du monde universitaire. En partant du constat que des étudiants chercheurs qui travaillent sur le monde aquatique (archéologie subaquatique, Biologie Marine, Aquaculture et Ichtyopathologie, photographie, documentaires et films subaquatiques) n’ont pas de formation en plongée, l’idée de ce projet consiste à faire de ce partenariat un moyen de former et d’encadrer ses chercheurs et de développer ainsi la recherche scientifique afin de mieux comprendre l’environnement marin et de le protéger.

 

Association Ecologia

Projet : Menwell

Le projet vise à la promotion de l’employabilité et à la protection de l’environnement et s’articule autour de deux axes : le premier vise à mener un travail de plaidoyer et de sensibilisation auprès d’industriels menant des activités polluantes dans le gouvernorat de Siliana en leur proposant à chacune d’elles des alternatives personnalisées, concrétisées par la rédaction et signatures de chartes (au moins un vingtaine de chartes signées), qui les engageront à changer leurs pratiques. Le deuxième axe de ce projet vise à stimuler l’entrepreneuriat notamment auprès de femmes rurales en proposant des formations à ce groupe cible avec pour objectif de voir émerger 20 "fiches projets" que l’association souhaite faire financer par des partenaires économiques (des IMF notamment).

 

Association Gaïa

Projet : L'agriculture écoresponsable au service de l’inclusion des personnes en situation de handicap

Le projet consiste d’une part à améliorer l’empreinte environnementale de l’association Gaïa et de la région de Sidi Thabet en organisant des formations, de la sensibilisation via une "parade de l’eau", ainsi que la constitution d’une commission "économie de l’eau" au sein de l’association. D’autre part, il consiste à mettre en place un atelier d’hydroponie pour la formation professionnelle des jeunes de Gaïa âgés de plus de 16 ans, augmentant ainsi leur chance d’insertion professionnelle dans une démarche écoresponsable. 10 PSH de l’association seront formés chaque année à cette pratique dans le cadre d’un stage rémunéré. Ils seront également suivis dans leur insertion professionnelle.

 

Irada Tozeur

Projet : Tozeur Oasis verte

Le projet consiste à améliorer l’état des sols de l’Oasis de Tozeur en y exploitant les déchets organiques, qui seront collectés et transformés en compost. L’association souhaite tout d’abord sensibiliser les agriculteurs à l’intérêt écologique et économique que représente un compost et son utilisation. L’association souhaite réaménager des parcelles abandonnées qui lui serviront de laboratoire ainsi que d’espace de stockage et de compostage des déchets récupérés. Ensuite, elle formera des agriculteurs de 3 GDA locaux à des méthodes de compostage ou de transformation de déchets (notamment méthode du bois raméal fragmenté, utilisé ensuite en paillage) pour diffuser ces pratiques dans l’oasis.

 

Jeunes actifs

Projet : Jeunesse écocitoyenne

Le projet consiste à créer un « espace de rencontre collaborative écologique », où des jeunes peuvent échanger, débattre et être créatifs autours des sujets de protection de l’environnement. Cet espace se voudra ouvert à tous les jeunes et aux associations partenaires. L’association souhaite également fournir du matériel qui pourra être utilisé pour créer un jardin écologique dans l’espace ouvert du club des jeunes Bouzgame (club partenaire du projet) et former des jeunes aux techniques de recyclage de déchets (bois, pneu, plastiques…). Enfin, l’association souhaite promouvoir la culture de tri des déchets. La commune de Bouzgame sera le point de départ de cette démarche où l’association va sensibiliser à l’importance du tri des déchets et mettre cette pratique en place dans 4 quartiers de la commune de Bouzgame.

 

La nouvelle génération

Projet : Jetacte

Le projet consiste à former deux groupes des jeunes (15 personnes de moins de 25 ans par groupe) en installation et entretien des équipements photovoltaïques pour la production d’énergie. Le but de ces formations est de préparer les jeunes à la vie professionnelle dans le domaine de l’énergie renouvelable qui constitue un des objectifs de développement durable 2030 et un levier de développement stratégique pour le gouvernorat de Tataouine et son fort taux d’ensoleillement. Ce projet comporte aussi un volet sensibilisation à la protection de l’environnement, par l’organisation d’actions de nettoyage en partenariat avec la municipalité de Tataouine de deux grands oueds de la ville (Oued Gamh et Oued Brourmet).

 

Modèle de l'Union Africaine

Projet : L’école du futur

Le projet consiste à sensibiliser des écoliers d’une école cible de Kairouan à l’évolution du climat et à la transition énergétique, ainsi qu’à élaborer un module de formation sur les changements climatiques et la transition énergétique. Pour ce faire, l’association organisera des sessions de formation adaptées aux enseignants ainsi qu’aux écoliers. Le projet vise aussi à développer "l’autonomie de l’école" en y aménageant un jardin pédagogique qui serait alimenté grâce à un système de collecte d’eau de pluie et en y améliorant sa production et sa gestion de déchets.

 

Twiza le Kef

Projet : Pour un avenir sain

L’association souhaite mettre en place un système de gestion des déchets médicaux produit par le centre médical intermédiaire et 17 dispensaires régionaux du gouvernorat du Kef. Aujourd’hui, ces déchets ne sont pas correctement traités et, en partenariat avec le centre médical intermédiaire, l’association souhaite réaménager le local de stockage afin de le faire accréditer par l’Instance Nationale de l’Évaluation et de l’Accréditation en Santé (INEAS).

 

La voix du Jeune de Béja

Projet : Vagabio Expert

L’association souhaite mettre en place un centre de compostage de déchets animaliers (fumier) en engrais naturel. Les déchets seront collectés auprès d’agriculteurs déjà identifiés qui souhaitent se débarrasser de ces déchets. Le ramassage sera assuré par la municipalité de Béja, partenaire du projet. L’association va créer une SMSA et formera deux personnes qui y seront employées pour transformer ces déchets en engrais, qu’elle pourra vendre à des agriculteurs locaux. L’objectif du projet est donc de limiter l’utilisation de ces intrants, source de pollution des nappes phréatiques, et de développer une activité locale génératrice de revenus.