image
Dhia Jerbi
Thème
Débats d'idées
Ville
Tunis
Lieu
Institut français de Tunisie
Endroit
Auditorium
Tarif
Gratuit
Contenu

La saison 2 de la Villa Salammbô débute avec le cinéaste et documentariste Dhia Jerbi, qui sera en résidence du 5 février au 1er mars, autour de son projet Des espoirs.

 

À cette occasion, l'Institut français de Tunisie a le plaisir de vous inviter, le lundi 17 février à 18h30, à une rencontre-débat avec Dhia Jerbi, en présence de sa productrice Erige Sehiri, autour de l’un de ses premiers courts-métrages documentaires, Au pays des oranges tristes (2018). Il évoquera aussi son projet de résidence à la Villa Salammbô.

 

Dhia Jerbi est un jeune cinéaste Tunisien, né en 1991 aux Emirats Arabes Unis, où il a grandi. Il est rentré en Tunisie en 2003. Après son baccalauréat et un an dans une école d’ingénieurs, il a changé d’orientation et s’est inscrit à l’Institut Supérieur d’Art Multimédia de La Manouba (Tunis) où il a obtenu une licence en réalisation et écriture cinématographique. À l’ISAMM, il a réalisé plusieurs films d’école, notamment Marhouja (FIDCAMPUS, 2014). Il est ensuite parti en France pour s’inscrire à l’École documentaire de Lussas où il a réalisé trois films dont Au pays des oranges tristes (EGD, 2018). Le documentaire et la fiction s’entremêlent souvent dans ses films.

 

Son projet de création artistique à la Villa Salammbô consiste à la réalisation du film documentaire Des espoirs soutenu par la Fondation Jean-Luc Lagardère, la Bourse Auteur de documentaire.

Le film en projet : Inquiet à l’idée de transmettre son bégaiement à son fils d’un an, Dhia, réalisateur tunisien exilé en France, pousse la porte d’un cabinet d’orthophonie. Incité par la spécialiste à identifier les origines oubliées de son trouble, il retourne en Tunisie, où il a fait la Révolution des années plus tôt. Bientôt, la question n’est plus tant de réapprendre à parler que de savoir quoi raconter de son histoire et de la Tunisie à son fils.

 

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

 

Mots clés
Dhia Jerbi
Des espoirs
Erige Sehiri