Ghodwa khir
Coopération
Mercredi 7 septembre 2022 - 17:50

Qu’est-ce qu’un FSPI et un programme "PISCCA" ?

Instrument-phare de la politique de développement française, le Fonds de Solidarité pour les Projets Innovants, la société civile, la francophonie et le développement humain (FSPI) est un dispositif financier qui permet aux Ambassades et aux services centraux du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) de soutenir, dans le domaine du développement, des actions innovantes, à impact rapide, à destination des populations des pays bénéficiaires. Les projets financés par l’instrument "FSPI" couvrent de nombreuses thématiques telles que l’égalité femmes/hommes, la jeunesse, la santé, la francophonie, la protection de l’environnement, l’agriculture, l’enseignement supérieur et la recherche, le climat.

 

Les programmes "Projets Innovants de la Société Civile et des Coalitions d’Acteurs" (PISCCA) s’inscrivent dans cette perspective-là. En Tunisie, depuis 2016, ce fonds de subvention a permis aux services de l’Ambassade de France de financer de nombreuses initiatives locales conçues et mises en œuvre par des organisations de la société civile tunisienne (ONG, associations, acteurs locaux non-étatiques...).

 

Le programme PISCCA "Ghodwa Khir : Résilience démocratique et implication citoyenne" 2022-2023

Le programme de subvention "PISCCA" 2022-2023 se concentre sur des sujets plus que jamais importants pour la Tunisie de demain. En effet, les thématiques telles que la consolidation de la culture démocratique, de l’État de droit et des consciences citoyennes, la défense des libertés publiques, l’égalité hommes-femmes, la lutte contre la corruption, la justice environnementale… sont des problématiques centrales pour l’avenir du pays.

 

Les treize projets sélectionnés pour l’année 2022 :

 

ASC-Carte-zones-d'action-Ghodwa-2019.png

 

• Édition 2022

PROJETS LAURÉATS DE L'ÉDITION 2022

 

Al Badil

Projet : Nos ruralités

Le projet "Nos ruralités", d’une durée d’un an, vise à minimiser les chances d’abandon scolaire à travers un échange interculturel par le biais de la danse et du théâtre pour interroger les similitudes et les différences entre les ruralités françaises et tunisiennes. Le projet s’adresse à deux écoles de classe primaire, l’une à Kasserine, l’autre à Montabon, et donnera lieu à la réalisation d’un documentaire sur la notion de ruralité à Kasserine.

 

Bizerte Cinéma

Projet : Festival Tazouert

Le projet "Festival Tazouert", d’une durée de deux ans, vise à promouvoir les différentes cultures berbères de Tunisie ainsi que leur patrimoine matériel et immatériel par le biais de formations, d’ateliers et de rencontres et par la mise en avant des savoirs berbères auprès d’un public large et jeune. Dans le cadre du projet, le premier festival berbère pluridisciplinaire nord-sud sera créé, les participants réaliseront également un documentaire ainsi qu’une exposition de photos.

 

Nachaz Dissonances

Projet : Une révolution est passée par là

Le projet intitulé "Une révolution est passée par là", d’une durée de huit mois, vise à réaliser une enquête sur trois sites symboliques des enjeux de la révolution tunisienne : l’oasis de Jemna, le Centre culturel de Semmama à Sbeïtla et le village de Houaïdia (gouvernorat de Tabarka). Sur ces trois lieux, l’association réalisera une enquête auprès des populations locales, dont les résultats feront l’objet de restitutions et de débats locaux et nationaux.

 

Aswat Nissa

Projet : Promouvoir la culture féministe en quête de lutte contre les stéréotypes de genre

Le projet "Promouvoir la culture féministe en quête de lutte contre les stéréotypes de genre", d’une durée d’un an, visant à poursuivre et diffuser une enquête sur le mouvement #Enazeda, organiser des activités de plaidoyer ainsi que la création d’un podcast audio dédié aux thématiques féministes et LGBTQ+. Par ailleurs, l’association prévoit la mise en œuvre de divers projets ayant pour objectif la diffusion de la culture féministe. Enfin, l’association a organisé un festival féministe contre les stéréotypes liés au genre au moyen de l’art et pour la démocratisation des valeurs féministes.

 

Association Tunisienne de Soutien des Minorités

Projet : Diversités oubliées, richesse et patrimoine des minorités

Le projet "Diversités oubliées, richesse et patrimoine des minorités de la Médina de Tunis", d’une durée d’un an, vise à conter l’histoire de l’exclusion et de l’inclusion des minorités de la Médina de Tunis, par la conduite d’une étude socio-anthropologique des lieux de vie des minorités et à travers la réalisation d’un documentaire.

 

Beity

Projet : Brouva

Le projet "Brouva", d’une durée d’un an, vise à lutter contre les violences faites aux femmes, en Tunisie, par la mise en scène du combat collectif et individuel des tunisiennes et des tunisiens pour les droits et l’égalité (1950-2020), au sein de la Médina de Tunis, lieu symbolique de cette lutte.

 

Nabeul Book Club

Projet : Philofest - Seconde édition

Le projet "Philofest - Seconde édition" vise à organiser un festival de philosophie, promouvant la philosophie et les débats d’idées, en général, dans le gouvernorat de Nabeul. Un concours d’éloquence ainsi que plusieurs conférences se tiendront à Nabeul durant le festival avec pour objectif de former des consciences citoyennes éclairées et libres. Le projet a été élaboré en vue de construire un pont entre les deux rives de la Méditerranée et afin de créer un rendez-vous annuel, suscitant l’intérêt de l’ensemble du pays.

 

Association Tunisienne de Défense des Libertés Individuelles

Projet : Raconte-moi mes libertés

Le projet  "Raconte-moi mes libertés" consiste à produire des contes destinés aux enfants sur les droits humains en général, et les libertés individuelles, en particulier, en arabe, en français, en dialecte tunisien et en langue des signes. Ces contes seront accompagnés par des dessins et une bande son dans les trois langues précitées afin de leur donner une dimension visuelle. L’objectif de ce projet est d’initier les enfants aux notions de base en lien avec les libertés individuelles et de susciter chez eux des réflexions et des référentiels, dès leur jeune âge, en lien avec cette thématique.

 

Association de Sauvegarde de la Médina de Gafsa

Projet : Ru(elles) vertes de la Médina de Gafsa

Le projet "Ru(elles) vertes de la Médina de Gafsa" vise l’implication citoyenne active des habitants dans la gestion de la propreté et dans l’embellissement de leur environnement immédiat, essentiellement par la collecte des déchets ménagers et pour l’embellissement du cadre bâti. Il propose trois actions de terrain différentes qui permettront à la fois une amélioration concrète des conditions de vie des habitants du quartier ainsi qu’une mobilisation citoyenne, associative et institutionnelle autour de la gestion environnementale et patrimoniale de l’espace urbain de la médina de Gafsa.

 

Jeunes Science

Projet : CoKer

Le projet "CoKer" consiste à mettre à profit l’emplacement stratégique de l’association, au cœur de Kerkennah, afin de créer un coworking space disposant d’un concept store et d’un café culturel. Ce projet permettra de proposer des opportunités d’échanges et d’apprentissage socioculturels aux femmes ainsi qu’un espace alternatif pour la jeunesse. L’idée serait donc de donner la possibilité à des artisans et à des agriculteurs d’exposer des produits du terroir et de fournir un espace aux associations pour qu’elles puissent se réunir et dynamiser leurs plans d’activité. Des activités à destination des femmes seront organisées grâce au futur club de cyclistes réservé aux femmes ainsi qu’une foire de promotion des produits du terroir : "du producteur au consommateur".

 

Association Tunisienne des Contrôleurs Publics

Projet : Projets publics et contrôle citoyen

Le projet "Projets publics et contrôle citoyen" vise à développer l’application "Cabrane", dans le cadre de la promotion de la participation des citoyens dans le suivi d’exécution des projets publics et de la planification participative de nouveaux projets. L’application "Cabrane" permet d’obtenir des données précises sur les projets publics ventilés par gouvernorat, par nature, par coût, par administration et par promoteur. L’idée est d’impliquer directement le citoyen dans le processus de suivi d’exécution des projets publics afin de mettre en lumière les dysfonctionnements et les abus constatés.

 

Téboursouk au cœur

Projet : Votre avis nous intéresse

Le projet "Votre avis nous intéresse" vise à proposer des cours intensifs dans de nombreux domaines dont les plus importants sont le développement humain, le leadership, l’amélioration de la confiance en soi, les techniques de communication, la gestion de crise, le fitness, les premiers secours, l’art de parler en public, la mobilisation des personnes et le journalisme. L’objectif est de former 16 jeunes hommes et femmes âgés de 15 à 30 ans pour qu’ils deviennent des leaders de leur communauté et pour qu’ils prennent part au débat national sur la construction de la société, formulent des propositions et œuvrent à faire entendre la voix des jeunes.

 

Scouts sans frontières

Projets : Leaders sans frontières

Ce projet consiste à accompagner et développer les capacités d'une cinquantaine de jeunes hommes et femmes de façon paritaire issus des zones rurales et urbaines de quatre communes périphériques de Sousse (Kandar ; Al-Qalaa Sghira ; Al-Qalaa Kbira ; Masaken). L’objectif est de les impliquer davantage dans les affaires publiques et le travail municipal en particulier. Le projet comprend un programme de formation diversifié et intensif basé sur la "méthode scoute" et l'apprentissage par la pratique pour fournir aux jeunes les compétences dont ils ont besoin pour être capables de mobiliser leur municipalité autour de projets qu’ils souhaitent porter. Ces projets seront ensuite mis en œuvre et suivis par l’association. Le projet prévoit de se clôturer par la mise en place d'un observatoire local de jeunes de 3 communes pour renforcer leur implication dans la prise de décision municipale.

 

 

Le programme PISCCA "Ghodwa - Jeunesse et Environnement" 2020-2021

Le programme PISCCA "Ghodwa - Jeunesse et Environnement" émane du même outil financier et se positionne en continuité de celui-ci. Conscient de l’importance de l’enjeu environnemental auquel nous devons faire face, le Service de coopération et d'action culturelle de l'Ambassade de France en Tunisie, en intelligence avec les partenaires tunisiens, a décidé d’orienter ce programme sur la question de la protection et de l’adaptation aux changements climatiques, et d’encourager l’employabilité des jeunes tunisiennes et tunisiens dans des activités respectueuses de l’environnement.

 

Sur une période de trois ans (2020-2022), il prévoit l’accompagnement resserré de 24 projets, à raison d’un projet par gouvernorat. À travers ce maillage territorial, l’objectif et de soutenir la société civile partout en Tunisie dans ses actions de développement d’activités économiques et sociales respectueuses de l’environnement et de protection des écosystèmes.

 

Les projets lauréats de ce programme sont répartis en deux éditions :

 

ASC-Carte-zones-d'action-Ghodwa-2019.png

 

• Édition 2021

PROJETS LAURÉATS DE L'ÉDITION 2021

 

Dans la perspective d’accompagner un projet par gouvernorat dans le cadre du programme "Ghodwa - Jeunesse et Environnement", le deuxième appel à projets s’adressait à des associations tunisiennes situées dans l’un des 15 gouvernorats où aucun projet lauréat n’avait encore été sélectionné. Avec l’aide d’un comité composé de représentant-e-s de l’Agence française de développement (AFD), l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC), Human Capital Value (HCV), la Fondation de France et l’association Tunisie Recyclage. 15 projets ont été sélectionnés en 2021 :

 

Abysse Plongée

Projet : Centre d'étude et de recherche subaquatique

Le projet fait suite à une volonté de l’association de s’engager sur la thématique de la protection et l’étude de la vie sous-marine. Cette volonté s’est traduite en un partenariat avec l’Université de la Manouba et l’Institut Supérieur de Sport et d'Education Physique (ISSEP), destiné à rapprocher l’association du monde universitaire. En partant du constat que des étudiants chercheurs qui travaillent sur le monde aquatique (archéologie subaquatique, Biologie Marine, Aquaculture et Ichtyopathologie, photographie, documentaires et films subaquatiques) n’ont pas de formation en plongée, l’idée de ce projet consiste à faire de ce partenariat un moyen de former et d’encadrer ses chercheurs et de développer ainsi la recherche scientifique afin de mieux comprendre l’environnement marin et de le protéger.

 

Association Ecologia

Projet : Menwell

Le projet vise à la promotion de l’employabilité et à la protection de l’environnement et s’articule autour de deux axes : le premier vise à mener un travail de plaidoyer et de sensibilisation auprès d’industriels menant des activités polluantes dans le gouvernorat de Siliana en leur proposant à chacune d’elles des alternatives personnalisées, concrétisées par la rédaction et signatures de chartes (au moins un vingtaine de chartes signées), qui les engageront à changer leurs pratiques. Le deuxième axe de ce projet vise à stimuler l’entrepreneuriat notamment auprès de femmes rurales en proposant des formations à ce groupe cible avec pour objectif de voir émerger 20 "fiches projets" que l’association souhaite faire financer par des partenaires économiques (des IMF notamment).

 

Association Gaïa

Projet : L'agriculture écoresponsable au service de l’inclusion des personnes en situation de handicap

Le projet consiste d’une part à améliorer l’empreinte environnementale de l’association Gaïa et de la région de Sidi Thabet en organisant des formations, de la sensibilisation via une "parade de l’eau", ainsi que la constitution d’une commission "économie de l’eau" au sein de l’association. D’autre part, il consiste à mettre en place un atelier d’hydroponie pour la formation professionnelle des jeunes de Gaïa âgés de plus de 16 ans, augmentant ainsi leur chance d’insertion professionnelle dans une démarche écoresponsable. 10 PSH de l’association seront formés chaque année à cette pratique dans le cadre d’un stage rémunéré. Ils seront également suivis dans leur insertion professionnelle.

 

Irada Tozeur

Projet : Tozeur Oasis verte

Le projet consiste à améliorer l’état des sols de l’Oasis de Tozeur en y exploitant les déchets organiques, qui seront collectés et transformés en compost. L’association souhaite tout d’abord sensibiliser les agriculteurs à l’intérêt écologique et économique que représente un compost et son utilisation. L’association souhaite réaménager des parcelles abandonnées qui lui serviront de laboratoire ainsi que d’espace de stockage et de compostage des déchets récupérés. Ensuite, elle formera des agriculteurs de 3 GDA locaux à des méthodes de compostage ou de transformation de déchets (notamment méthode du bois raméal fragmenté, utilisé ensuite en paillage) pour diffuser ces pratiques dans l’oasis.

 

Jeunes Actifs

Projet : Jeunesse écocitoyenne

Le projet consiste à créer un "espace de rencontre collaborative écologique", où des jeunes peuvent échanger, débattre et être créatifs autours des sujets de protection de l’environnement. Cet espace se voudra ouvert à tous les jeunes et aux associations partenaires. L’association souhaite également fournir du matériel qui pourra être utilisé pour créer un jardin écologique dans l’espace ouvert du club des jeunes Bouzgame (club partenaire du projet) et former des jeunes aux techniques de recyclage de déchets (bois, pneu, plastiques…). Enfin, l’association souhaite promouvoir la culture de tri des déchets. La commune de Bouzgame sera le point de départ de cette démarche où l’association va sensibiliser à l’importance du tri des déchets et mettre cette pratique en place dans quatre quartiers de la commune de Bouzgame.

 

La Nouvelle Génération

Projet : Jetacte

Le projet consiste à former deux groupes des jeunes (15 personnes de moins de 25 ans par groupe) en installation et entretien des équipements photovoltaïques pour la production d’énergie. Le but de ces formations est de préparer les jeunes à la vie professionnelle dans le domaine de l’énergie renouvelable qui constitue un des objectifs de développement durable 2030 et un levier de développement stratégique pour le gouvernorat de Tataouine et son fort taux d’ensoleillement. Ce projet comporte aussi un volet sensibilisation à la protection de l’environnement, par l’organisation d’actions de nettoyage en partenariat avec la municipalité de Tataouine de deux grands oueds de la ville (Oued Gamh et Oued Brourmet).

 

Modèle de l'Union Africaine

Projet : L’école du futur

Le projet consiste à sensibiliser des écoliers d’une école cible de Kairouan à l’évolution du climat et à la transition énergétique, ainsi qu’à élaborer un module de formation sur les changements climatiques et la transition énergétique. Pour ce faire, l’association organisera des sessions de formation adaptées aux enseignants ainsi qu’aux écoliers. Le projet vise aussi à développer "l’autonomie de l’école" en y aménageant un jardin pédagogique qui serait alimenté grâce à un système de collecte d’eau de pluie et en y améliorant sa production et sa gestion de déchets.

 

Twiza Le Kef

Projet : Pour un avenir sain

L’association souhaite mettre en place un système de gestion des déchets médicaux produit par le centre médical intermédiaire et 17 dispensaires régionaux du gouvernorat du Kef. Aujourd’hui, ces déchets ne sont pas correctement traités et, en partenariat avec le centre médical intermédiaire, l’association souhaite réaménager le local de stockage afin de le faire accréditer par l’Instance Nationale de l’Évaluation et de l’Accréditation en Santé (INEAS).

 

La Voix du Jeune de Béja

Projet : Vagabio Expert

L’association souhaite mettre en place un centre de compostage de déchets animaliers (fumier) en engrais naturel. Les déchets seront collectés auprès d’agriculteurs déjà identifiés qui souhaitent se débarrasser de ces déchets. Le ramassage sera assuré par la municipalité de Béja, partenaire du projet. L’association va créer une SMSA et formera deux personnes qui y seront employées pour transformer ces déchets en engrais, qu’elle pourra vendre à des agriculteurs locaux. L’objectif du projet est donc de limiter l’utilisation de ces intrants, source de pollution des nappes phréatiques, et de développer une activité locale génératrice de revenus.

 

Tunisia Plus

Projet : Naro

Initiative éco-touristique citoyenne qui implique la mobilisation de jeunes issus d’un quartier défavorisé de la région limitrophe au mont Boukornine dans le but d’aménager l’écomusée du mont Boukornine et un parcours éco-touristique autour de cet écomusée et de la ville de Hammam-Lif. Ce projet consiste également à créer un tissu d’activités économiques en faveur des jeunes issus de ce quartier.

 

Association de Spéléologie et d’Escalade de Zaghouan

Projet : 7e édition du festival du Film de montagne de Zaghouan

Le poste soutien l’organisation de la 7e édition du festival du Film de montagne de Zaghouan (Green edition) qui consiste à centrer le festival du film de Zaghouan sur la thématique de la protection de l’environnement et de profiter de cette occasion pour générer des discussions ainsi qu’une réflexion sur le développement d’activités éco-touristiques dans le parc de Zaghouan. Parallèlement, ce festival de cinéma est également une occasion d’encourager de jeunes tunisiennes et tunisiens à s’initier à la production cinématographique. Enfin, cette manifestation est une occasion de faire la promotion d’activités sportives et touristiques locales qui se sont développées au fil des années autour de ce festival.

 

Mawtini

Projet : Jeunes artisans Ghardimaou

Le projet "Jeunes Artisans Ghardimaou" consiste à créer une dynamique économique et socio culturelle dans la région de Ghardimaou à travers la formation d’une vingtaine de jeunes (16 filles / 4 garçons) dans le secteur artisanal et la création d’un atelier pour tapisserie, couture, faux bijoux, articles en liège et joncs... Cet atelier fera la promotion des activités artisanales en perdition et constituera un support pour le tourisme écologique au parc naturel de Feija et le centre de camping de Aïn Soltane.

 

Association de la Protection de l’Environnement à Ksibet el Mediouni

Projet : Filets de l’espoir

Le projet intitulé "Filets de l’espoir" s’articule en trois parties. D’abord, il consiste à sensibiliser la population de pêcheur de Ksibet au danger environnemental que représentent les filets fantômes (filets de pêches abandonnés volontairement ou non en mer) pour les encourager à changer leurs pratiques. Ensuite, l’association souhaite mettre en place diverses activités de collectes de ces déchets de la mer pour, enfin, proposer des formations de valorisation de ces déchets qui pourraient représenter des compléments de revenu à ces pêcheurs et les encourager ainsi à systématiquement récupérer ces déchets de la mer.

 

Active Citizens for Development

Projet : Académie des entrepreneurs verts

Ce projet vise à sensibiliser 270 étudiants de 6 universités de gouvernorats de Monastir et Mahdia sur l’importance de protection de l’environnement et donne l’opportunité a 10 débutants de créer leurs propres entreprises à travers des formations guidées.

 

Association Avenir des Jeunes de Gafsa

Projet : Notre Savane

Le projet "Notre savane" consiste à contribuer à la préservation de la réserve naturelle d’Orbata, située dans le gouvernorat de Gafsa. Il s’attelle à impliquer les populations locales dans une démarche de préservation de la faune et de la flore locale, toutes deux menacées. Un accent est mis sur la gazelle Dorcas et l’arbre de savane, deux espèces de cet écosystème particulièrement fragiles et l’association travaille particulièrement à favoriser leur multiplication.

 

• Édition 2020

PROJETS LAURÉATS DE L'ÉDITION 2020

 

Lancé en 2020, ce programme destiné à soutenir partout en Tunisie d’ambitieux programmes engagés sur la protection de l’environnement et porté par des jeunes s’est organisé autour d’un large appel à projets dont 9 projets, basés dans 9 gouvernorats, ont été sélectionnés avec l’aide lors du comité de sélection de l’Agence française de développement (AFD), l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain (IRMC), l’Institut de recherche pour le développement (IRD), Youth 4 climat, Human Capital Value (HCV), Dream in Tunisia et la Région Normandie :

 

Association Jeune Science de Kerkennah

Projet : Eco Palmier

Le projet vise à créer des sources de revenus "écoresponsables aux jeunes des îles de Kerkennah par la valorisation (des déchets du palmier dattier) via des techniques artisanales de la localité dans la production des articles biodégradables comme remplacement des outils nuisible à la nature". Pour ce faire, le projet consiste former ces jeunes à diverses techniques (artisanat, fabrication de compost, etc.), les accompagner dans le lancement du projet de leur choix et enfin les mettre en relation avec leurs premiers clients dans le lancement de ces activités.

 

Les Amis de Capte en Tunisie

Projet : Corridors

Le projet vise à contribuer à la préservation et à la création de corridors environnementaux, milieux naturels des oiseaux de la zone de l’Ichkeul, grâce à la mise en œuvre d’actions de sensibilisation et de formation entre les jeunes et les organisations de la Société civile des 2 rives (LCO PACA, Association Cosmofolia et Agrocampus Dijon, côté français). Pour ce faire, le projet propose de procéder à la plantation d’arbres et aux aménagements nécessaires au maintien desdits corridors, tout en formant des jeunes, ainsi que des agriculteurs et agricultrices aux techniques agroforestières et à la préservation de la biodiversité, apportant ainsi une valeur ajoutée pour l’écotourisme dans cette région.

 

Organisation Volonté et Citoyenneté

Projet : EcoGab

Le projet consiste à minimiser l'utilisation excessif du bois en recyclant les palettes usagées dans la zone industrielle de Gabès ainsi qu’à nettoyer une zone côtière dans le gouvernorat de Gabès et d’utiliser les déchets collectés dans la fabrication de mobiliers. Cette fabrication sera assurée par 20 jeunes, formés à l’exercice dans le cadre de ce projet.

 

Association Tunisienne d’Énergie d’Eau et d’Environnement

Projet : Gestion des déchets, jeunes acteurs du changement

Le projet vise à mobiliser les jeunes de la commune de Kébili, dans le domaine de protection de l’environnement, et à renforcer leur participation à des actions environnementales en les impliquant notamment dans le domaine de la gestion des déchets. Le projet consiste également à les former et les accompagner aux métiers verts dans le but de créer des "projets verts innovants".

 

Djerba Insolite

Projet : Jeune écolo Djerbien

"Jeune écolo Djerbien" vise à encourager l’engagement des jeunes pour le développement durable de l’île de Djerba et pour la protection de l’environnement par le renforcement de leur capacité et en stimulant leur sens de l’innovation et la créativité pour un environnement plus saint et écologique. Il vise, dans cet objectif, à généraliser l’utilisation et la réparation de vélo sur l’île.

 

JAT Hammamet

Projet : DO’Art Lella Khadija - éco-camp et jardin pédagogique

Ce projet consiste à promouvoir le "patrimoine environnemental" du village d’Hammam Bent Djedidi afin d’y développer un tourisme "alternatif et durable". À cette fin, l’association travaillera notamment à la mise en place d’un camping "préservant la nature et les environs du lieu", à l’organisation de campagnes de nettoyages ou de sensibilisation.

 

Ladies First

Projet : Composta-vie

Ce projet vise à diffuser la fabrication et l’utilisation de compost, tant auprès de ménages qu’auprès d’exploitations agricoles. Il comprend des sessions d’informations à destination de femmes ainsi que des élèves sur le compost et destinées à les sensibiliser au "danger que représentent les pesticides et engrais". Enfin, ce projet vise à "former 20 femmes rurales aux techniques de compostage et à les accompagner dans le lancement de leurs projets professionnels".

 

Association Tunisienne des Randonneurs d’Akouda

Projet : Parc national de Bouhedma entre valorisation patrimoniale et tourisme

Ce projet vise à favoriser le développement du potentiel éco-touristique, faunistique et floristique du Parc national de Bouhedma tout en incluant la participation effective des populations locales afin d’améliorer leur autonomisation et afin de consolider une bonne intégration de ces dernières dans l’aire protégée.

 

Association Tunisienne de Permaculture

Projet : Caravane pour une agriculture résiliente

Le projet consiste à mener une série d’actions régionales de sensibilisation et plaidoyer sur les questions environnementales, sur l’agroécologie et la permaculture, à travers la projection de films documentaires sous titrés en arabe et présentation des solutions pour une agriculture résiliente, suivies de débats, sur les places publiques de villages en Tunisie. Ces événements seront aussi l’occasion d’organiser des ateliers d’initiation à la permaculture et de sensibilisation à la consommation responsable.

 

 

Le programme PISCCA "Appui à la société civile tunisienne, soutenir l’émergence et la structuration du tissu associatif local" 2016-2018

Le programme PISCCA "Appui à la société civile tunisienne, soutenir l’émergence et la structuration du tissu associatif local" est un outil de financement des projets associatifs créé par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) accompagné par un comité d’orientation composé de nos partenaires : le Forum tunisien des Droits économiques et sociaux (FTDES), Jamaity, France Volontaires, Shanti et le Programme concerté pluri-acteurs (PCPA) "Soyons actifs-actives". Sur une période de trois ans (2016-2018), il a permis de financer 63 projets associatifs inspirants et novateurs sur l’ensemble du territoire tunisien. Le programme a ainsi contribué à la structuration d’associations naissantes engagées sur leur territoire qui ont trouvé des solutions innovantes à leurs défis quotidiens.